La Graciosa

Grégoire:

Madère – La Graciosa (Canaries): une étape de 270 milles (500 km). A nouveau le grand dilemme. Partir avec du vent (trop ?) avant qu’il n’y en ait plus ! Nous avançons donc notre départ prévu le 3 Octobre au lundi 2 dans l’après-midi pour profiter du vent qui souffle à 20 Nœuds au large de Madère… Enfin, c’est ce que disent les fichiers météo. Nos amis de Shamrock font le même choix et nous partons dans leur foulée.

Ça commence doucement, comme une journée d’été en baie de Quiberon, un doux zéphir fait juste frémir les eaux de la baie de Funchal. On voit au loin Cathy et Patrick sur Marie Louise qui arrivent de Porto Santo et qui nous préviennent par VHF que ça souffle bien. En effet, un peu plus au large, on voit quelques moutons qui blanchissent l’horizon. Au fur et à mesure que l’on avance, la ligne de démarcation se fait plus claire. Les moutons sont légions et ressemblent à des déferlantes ! Nous sommes encore sur un lac mais 500 mètres devant ça s’agite furieusement… Puis en 30 secondes le vent qui venait gentiment de la droite, vient à souffler violemment de la gauche. En fait de 20 nœuds, c’est 30 nœuds qui s’établissent. Vite, vite, on prend un ris supplémentaire dans la grand voile avec Adrien et Émile qui aident à la manœuvre. Brunehilde est déjà rentrée dans un état proche de l’hibernation… Elle y restera 24 heures….

Et c’est parti pour de grandes glissades entre grand largue et vent de travers ! Il faut avouer que c’est un peu sport et que le pilote a du mal à tenir. Je barre, avec des surfs à 14 nœuds en me demandant avec un brin d’angoisse si il  va falloir que je tienne ce petit jeu toute la nuit. Au bout de 3 heures, je rends la barre au pilote, qui heureusement maintient à peu près le cap malgré quelques « départs au tas » de bonne facture.  On tient aussi le coup car on sait que les conditions ne vont que s’améliorer. Il faut juste tenir la nuit.

Les garçons sont héroïques, alternant lectures, jeux et vidéos à l’intérieur, comme s’ils étaient dans un salon, alors qu’objectivement, c’est un peu la « guerre » dehors…

Le Mardi matin, le vent baisse d’un ton mais nous allons encore très vite.

Nous ferons 24 heures à plus de 170 milles ce qui fait une sacrée bonne vitesse moyenne.

Pour la seconde nuit, Brune reviendra amarinée parmi nous, ce qui avec un vent moindre me permettra de dormir un peu. C’est surtout le premier quart de nuit où il fait chaud et où on est pas mouillé (et donc en ciré !) . On sent que l’on se rapproche des côtes africaines !

Au petit matin, nous apercevons avec bonheur la Graciosa, première escale pour nous aux Canaries. Le vent baisse nettement, nous terminons par 4 heures au moteur.

Adrien:

La Graciosa est une petite île juste au Nord de Lanzarote, qui fait partie d’un parc naturel et pour laquelle il faut demander une autorisation pour pouvoir aller en bateau. Après notre traversée Funchal-Graciosa, nous avons découvert un magnifique mouillage peuplé d’une quinzaine de bateaux face à une grande plage de sable fin. Sans attendre que l’annexe ne soit gonflée, nous sautons dans une eau très claire et très pure. Cet endroit est un vrai petit coin de paradis et on se dépêche donc de ranger le bateau, de gonfler l’annexe et de prendre les masques pour débarquer sur la plage se dégourdir les jambes et partir à la découverte des poissons. En partant faire du snorkling au dessus de la coulée de lave nous avons vu plein de poissons, de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Cette étape, c’est aussi l’occasion de retrouver Shamrock 🍀 et les copains qui ont traversé en même temps que nous depuis Madère et avec qui nous passons une journée à aller au village de la Caleta del Sebo toujours les pieds dans le sable et à profiter de la plage. Les discussions sur la plage ont été également l’occasion de faire connaissance avec les bateaux Dourgi et Tivano partis faire le tour du monde avec de très jeunes équipages.

Nous étions hors du temps, et si la nuit n’était pas tombée nous y serions peut-être encore…

9606cb16-66f8-4e1f-82ea-287a6fb2bb09
La Graciosa, vue du Mirador depuis Lanzarote

IMG_1187

IMG_1189

IMG_1191

IMG_1196IMG_1193SONY DSC

SONY DSC

5 réflexions sur “La Graciosa

  1. Lanzarote mini Grégoire avait fait une escale avec la mini ? Quand on voit les vidéos du bateau en pleine mer on frissonne et lorsqu’on vous voit sur des paradis on se dit que vous avez la vie cool ? Vous avez payé vos impôts ? c’était avant 15/10. C’est juste pour vous garder connectés.
    Bises

    J'aime

  2. Très belle photo d’illustration qui malheureusement témoigne de votre arrivée en avion sur le site et non en bateau tel que narré… ! Dommage, on aurait aimé y croire. Des bises malgré tout.

    J'aime

  3. Hello
    Enfin, on peut laisser un message. Vous êtes plus doués à la voile que nous le sommes avec l’informatique. Nadine et moi-même vous suivons régulièrement. On ne manque aucune de vos aventures ! Ce blog est fantastique. Et les photos très belles. A plus les Marins ! Les Aleman

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s